Aller au contenu

Le bilan d'évaluation

Cette étape permet de proposer au patient un projet de rééducation/réadaptation adaptée.

Les capacités fonctionnelles (visuelles, auditives, tactiles) du patient sont évaluées lors d’un bilan personnalisé qui permet de définir ses attentes.
Il s’effectue au centre sur plusieurs demi-journées. Au cours de cette première étape, il rencontre plusieurs professionnels :

Le rendez-vous ophtalmologique

Il fait suite à une consultation ophtalmologique préalable que le patient a réalisée chez son ophtalmologiste traitant et qui conclut à l‘impossibilité de mettre en oeuvre une thérapeutique adaptée et qui dirige le patient vers le CRBV. Le patient rencontre donc un médecin ophtalmologiste de manière systématique au début (entretien d’évaluation) et au terme de son parcours (synthèse d’évaluations/synthèse de rééducation). Lors de l’entretien d’évaluation, le médecin ophtalmologiste confirme le diagnostic basse vision, fait émerger les besoins et les attentes du patient et présente le fonctionnement du Centre et la démarche de rééducation/réadaptation.

L’évaluation en orthoptie

Elle vise à mieux cerner les possibilités visuelles résiduelles et les stratégies mises en place par la personne en s’appuyant sur des techniques permettant d’améliorer l’efficacité de la vision fonctionnelle, à partir d’un bilan sensoriel, d’un bilan moteur et d’un bilan fonctionnel.

L’évaluation en autonomie de la vie journalière

Il s’agit d’un entretien dans lequel sont abordés les différents domaines de la vie quotidienne. L’objectif est de mettre en évidence les capacités sensorielles, cognitives et motrices du patient ainsi que les moyens de compensation développés par la personne.

L’évaluation en locomotion

L’évaluation se déroule lors d’un déplacement intérieur ou extérieur avec un trajet comprenant le franchissement d’obstacles et des changements d’orientations. Elle permet d’observer les capacités du patient à se déplacer en toute sécurité à partir de la perception visuelle de l’environnement à partir d’un obstacle fixe ou mobile avec sujet à l’arrêt ou en déplacement, de la sensibilité au changement de luminosité, à l’éblouissement, de l’utilisation de la technique de guide et de la canne.

Le rééducateur détermine avec le patient les besoins de rééducation.

L’évaluation par l’opticienne

Au cours d’un entretien, l’opticienne aborde les différents matériels utilisés par le patient, ainsi que ceux qu’il pourrait utiliser en fonction de ses capacités. Il peut s’agir d’aides optiques (filtres, loupes, éclairage) et d’aides techniques et électroniques.

L’évaluation par la psychologue

L’entretien permet d’apprécier les attentes du patient par rapport aux missions du Centre et ses difficultés liées aux situations de handicap visuel. Il permet également au patient et à son entourage de parler des difficultés rencontrées dans sa vie et d’évoquer les conséquences quotidiennes.

L’évaluation par l’assistante du service social

L’évaluation est complétée par l’intervention de l’assistante du service social qui évalue la situation du patient dans ses démarches auprès des services sociaux.

La synthèse d’évaluation par le médecin ophtalmologue

A l’issue des évaluations par les différents professionnels du Centre, une synthèse est programmée. Elle consiste à faire un bilan des différentes évaluations avec le patient et à lui proposer ou non un projet de rééducation/réadaptation en accord avec les membres de l’équipe pluridisciplinaire concernés. Le patient a alors la possibilité d’accepter le projet ou de le refuser. Si le projet est accepté, le médecin ophtalmologiste prescrit les séances de rééducation/réadaptation correspondantes.